Les Ardennes, comme la plupart des zones montagneuses dans le centre de l’Europe occidentale est en grande partie couverte par des dépôts de pente périglaciaire d’âge Pléistocène appelés en anglais scientifique : Pleistocene Periglacial Slope Deposits (PPSD) (Semmel et al, 2010) souvent nommé “cover beds”. Ces formations sont composées de matériaux transportés latéralement sur les pente au cours de phases climatiques froides, principalement par des processus périglaciaires tels que la solifluxion et la cryoturbation. De plus, il est reconnu que des loess peuvent  avoir été incorporés par solimixtion dans quelques unes des couches (Semmel, 1993). Le système de classification des sols allemands distingue quatre couche:
• La couche basale (BL) se situe immédiatement au-dessus du substratum rocheux dans presque toutes les positions topographique Il est composé de débris de la roche sous-jacente et est dépourvu de loess. Son épaisseur varie dans une large plage de 20 à 100 cm.
• La couche intermédiaire (IL) est riche en loess et se retrouve uniquement dans des positions qui favorisent l’accumulation et la conservation de loess, donc son épaisseur varie de 0 à 50 cm. Cette couche se retrouve directement sur
la BL.
• La couche supérieure (UL) contient des débris de roches et de loess. Lorsqu’elle n’a pas été érodée, elle couvre la surface du sol avec une épaisseur d’environ 50 ± 20 cm dans toutes les positions topographiques.
• La couche supérieure (TL) ne couvre que de petites surfaces dans des régions plus élevées (généralement plus de 700 à 800 m d’altitude). Elle est principalement composé de débris rocheux qui se trouve sur le dessus de l’UL.

 

Nous vous présentons ici un affleurement visible au Grand-Duché de Luxembourg visible le lond de la route CR 310. L’aflleurement se situe dans l’Ardennes Luxembourgeoise (Oesling) dont le substrat rocheux est composé de schistes du Siegenien supérieur.

 

Semmel, A., 1993. Grundzuge der Bodengeographie. Teubner, Stuttgart, 133 pp.

Semmel, A. & Terhorst, B., 2010.
The concept of the Pleistocene periglacial cover beds in central Europe: A review, Quaternary International, V 222, Issues 1-2, august 2010, p 120-128.

 

loca.jpg           geol.jpg            ppsd.jpg