Le replis des Baumettes et les gorges de la Langouette (Jura)

Créé par le 20 juin 2007 | Dans : Jura

Toujours au sud de Champagnole, a proximité du village des Planches en montagnes se situent deux sites remarquables.

loca1.jpg loca2.jpg cartegeol.jpg

« © IGN Paris 2007″.
1 Le replis des Baumettes.

Ces replis sont situés le long de la D16 entre Chaux des Crotenay et les Planches en Montagne.

Le site est facile d’accès car situé le long de la route. Il se situe en bordure N O l’anticlinal des Planches en Montagnes ou anticlinal de la Haute Joux qui constitue le premier pli de la Haute Chaine du Jura, caractérisé par son double chevauchement. Le premier amenant l’ensemble du pli sur le plateau au niveau de la Montagne Ronde, le second affectant l’intérieur du Jurassique moyen.

Les replis des Baumettes se situent justement au front du chevauchement général de l’anticlinal sur le plateau de Nozeroy.

Ces replis sont constitués de roche du crétacé inférieur Valanginien n1-2 a coeur de purbéckien Pb. Ici le purbéckien a facies argileux a subi une intense déformation. Ces argiles ont servis de couche « savon », permettant le décollement de la masse de calcaire crétacé sur les calcaires portlandiens j9, situés stratigraphiquement en dessous du purbéckien ( voir schema).

schema.jpg

2 Les gorges de la Langouette.

En arrivant au village des Planches en Montagnes, vous passerez un pont situé sur la Saine. Là un parking est présent.

En revenant a pied sur le pont vous pourrez admirer un étroit canyon creusé par la rivière dans les couches horizontales du bathonien supérieur j2-3 situé au coeur autochtone de l’anticlinal des Planches en Montagne ou anticlinal de la Haute Joux.

gorgesdelalangouette1.jpg gorgesdelalangouette4.jpg

En route pour l’Hunsrück et le méandre de la Sarre en Allemagne

Créé par le 28 mai 2007 | Dans : Allemagne

samedi 26 mai, j’ai décidé d’aller faire un petit tour dans le massif de l’Hunsrück en Allemagne, plus précisément dans le Saarland pour admirer un magniqfique point de vue situé à Orscholz où la rivière Sarre a creusée en méandre les quartzites de l’Hunsrück.

 

Pour ce faire je suis passer par Schengen au Luxembourg (célèbre pour son traité) puis par le village de Perl en Allemagne. Un peu après Perl je me suis arrêter car un magnifique point de vue s’offrai à moi sur le Luxembourg, de l’autre coté de la vallée de la Moselle, voir la photo ci dessous:

 

vuesurschengendepuisperl.jpg gologieschengen.jpg


Cette région est située à moins de 10 km de celle de Sierck les Bains décrite dans un article précédent, d’ailleurs on y retrouve un affleurement de quartzite de l’Hunsrück dans le lit de la Moselle. Ces mêmes quartzites affleurant de manière conséquente plus à l’est, où la Sarre a effectuée un magnifique méandre, à Orscholz. Le meilleur lieu d’observation est hautement touristique, on l’appelle le « Cloef », soit la falaise.

localisationcloef.jpg cloef.jpg

 

Le lapiaz de loulle (Jura)

Créé par le 27 mai 2007 | Dans : Jura

situé à une dizaine de kilomètres de la ville de Champagnole, le village de Loulle nous permets de découvrir un joli lapiaz développé sur les calcaires séquanien.

Le lapiaz est un type de modelé karstique caractérisé par de large et profonde fissures sculptées par l’eau au fil du temps dans le calcaire. Pour faire un lapiaz il est donc nécessaire d’avoir une dalle calcaire affleurant largement, de l’eau est un faible pendage des couches permettant un long ruissellement de l’eau au contact du calcaire. Le lapiaz actuel s’est probablement formé également sous un sol qui n’apparais plus aujourd’hui érodé par les glaciers présent encore il y a 20000ans dans le jura.

loca.jpg photoaerienne.jpg cartegol1.jpg

“© IGN Paris 2007″.
Sur la carte géologique le calcaire du lapiaz est en bleu ciel, alors que les sédiments morainiques et fluviomorainiques des glaciers du würm en pointillé bleus. D’ailleurs sur la photo de droite ci dessous, ces sédiments morainiques forme la butte en pelouse.

lapiazloulle1.jpg lapiazloulle2.jpg

 

Un autre lapiaz jurassien:

Le lapiaz des chauvins

Les traces de dinosaures de Coisia (Jura)

Créé par le 20 mai 2007 | Dans : Jura

Jurassien d’origine, j’ai grandi dans ces moyennes montagnes et cela a profondément marqué ma personnalité et m’a donné la passion de la géologie.

J’aurai l’occasion d’écrire des articles avec photos sur le Jura, mais la je veux vous montrer un site qui me tiens à coeur: la dalle à empreintes de sauropodes de Coisia. Non, ce n’est pas moi qui l’ai découverte mais monsieur Christian Gourrat, géologue amateur un jour de 2004 alors à la recherche de morilles.

Ces empreintes se trouvent dans la couche J9, ici quasiment verticale. Le J9 ou Tithonien ancien Portlandien-Purbéckien est connu dans le Jura pour marquer une régression de la mer d’alors. La présence de ces empreintes de dino nous montre bien que la régression marine a été poussée jusqu’à l’émersion des terres, d’ailleurs en allant vers le village on peut également observer des fentes de déssications.
Ainsi, des troupeaux de dinos marchaient dans un paysage de lagunes et marécages, ils ont foulés la boue et laisser leurs empreintes. Le retour de la mer a permis le dépôts de nouvelles strates calcaires puis le soulèvement des Alpes et du Jura a redressé à la verticale ces empreintes…ben oui, les dinos ne faisaient pas d’escalade…emoticone

localisation11.jpggologiecoisia.jpg googleearthcoisia.jpg dino0061.jpg

“© IGN Paris 2007″.

Pour en savoir plus:

Le Stromberg et le pays des 3 frontieres en Moselle

Créé par le 19 mai 2007 | Dans : Moselle

Il faut bien que cela se sache un jour, je vie actuellement en Moselle au pays des 3 frontières entre France, Luxembourg et Allemagne.

Plus précisément dans un haut lieu de la Géologie, le village de Héttange-Grande célèbre car sa carrière de grès fait office de stratotype de l’Héttangien décrit par un géologue suisse: Eugène Renevier en 1864.

Alors qu’est ce qu’il y à de beau à voir, et bien je trouve la région de Sierck les Bains intéressante, aller on y va?

En ce vendredi 18 mai, j’ai décidé d’aller faire un tour à Sierck les Bains, et au Stromberg pour voir:

  1. les terrasses alluviales de la Moselle
  2. le Stromberg
  3. les quartzites dévoniennes de Sierck les Bains

Voyons sur une carte les sites d’observations et la géologie:

3frontieres.jpgtopo.jpgcartegol.jpg

« © IGN Paris 2007″.
1 les terrasses alluviales de la Moselle:

Dans un premier temps, je me suis arrêté au village de Berg sur Moselle construit sur la terrasse Fx à l’altitude 170m soit 20m au dessus du niveau actuelle de la Moselle.

versmalling.jpg vue sur Terrasse Fx

lestrombergdepuislamoselle.jpg vue sur le Stromberg

2 le Stromberg

Le Stromberg s’érige en protubérance de forme allongée, disposée en direction nord-sud, dont le sommet aplati prend la forme d’un plateau étroit. Il est essentiellement constitué de forêts feuillues. La crête de ce plateau est orientée vers l’est et se termine en falaises abruptes constituées de calcaires coquilliers à entroques t-5a et à cératites du t5-b. Il offre un magnifique point de vue sur la région des 3 frontières et le village de Sierck les bains.

Le site du « Stromberg » et sa géologie est directement à relier avec le patrimoine industriel Luxembourgeois. Le Stromberg a été un lieu d’exploitation du gypse et des pierres dolomitiques. L’exploitation du gypse se faisait grâce à des galeries souterraines, celle des pierres dolomitiques en carrières à ciel ouvert. Cette exploitation a augmenter le risque d’affaissement en surface, d’ailleurs des crevasses à la surface du plateau sont apparues.

vuesursierckdepuislestromberg.jpg vue sur Sierck les Bains depuis le Stromberg

 

3 Les affleurements de quartzites de Sierck les bains.

La ruisseau de Montenach au niveau de Sierck les bains a permis la mise en évidence de quartzites constituant l’assise géologique hercynienne de la région par érosion.

Ainsi il y a environ 400 millions d’années les sédiments sableux et argileux se sont métamorphisés en quartzites et ardoises. Les mouvements tectoniques ultérieurs ont éxondés ces terrains et formé le massif schisteux rhénan, l’érosion de ceux ci a permis d’alimenter une sédimentation détritique triasique sableuse.

lcarriredequartzite.jpgcarrière de quartzite vue depuis le Stromberg

Quartzites de Sierck les Bains Quarztites affleurantes dans le ruisseau de Montenach

Pour en savoir plus:

http://www.geolor.fr/fr/mineralogie/sierck-fr.htm

 

La vallée du Bès et la réserve géologique de Haute Provence

Créé par le 17 mai 2007 | Dans : Alpes de Haute Provence

Toujours en aout 2006, je suis également retourné dans la vallée du Bès, un affluent de la Bléone.

Cette vallée est accessible depuis Dignes les bains en remontant la D900a. La vallée se situe en Réserve Géologique, il y a donc de nombreux endroits indiqués avec des panneaux d’explications dont une dalle à ammonites mais également un fossile de dinosaures, si…si , un vrai dino marin appelé Ichtyosaure.

Cette vallée est magnifique et très intéressante géologiquement parlant. C’est une fenêtre ouverte sur l’histoire géologique de la région.

Je ne vais pas faire un détail de la géologie régionale, c’est trop compliqué pour un blog, vous pouvez vous renseigné à cette adresse:

http://www.geol-alp.com/gap_digne/_general_gap_digne/sudsasse_accueil.html

De nombreux étudiants en géologie ont fait des stages de cartographie géologique comme le montre ce panneau de la Clue de Barles couvert de signatures d’étudiant géologues, voir photo ci-dessous.

Le Bèsa en plusieurs endroits entaillé les assises géologiques mettant en place plusieurs clues dont celle de Barles et celle du Pérouré.

rfefrfresfsdf.jpgcartesbarles.jpg « © IGN Paris 2007″.
La Clue de Barles:

Elle porte sont nom du village à proximité: Barles.

Ici le Bès entaille les roches calcaires du tithonique et met remarquablement en évidence le pendage vertical des strates calcaires disposées à la manière d’un mille feuilles.

photosaeriennesbarles.jpg « © IGN Paris 2007″.

cluedebarles5.jpg

870511cluedbarldprous6.jpg 820426cludbarlesdaval6.jpg

Extrait de GEOL_ALP (http://www.geol-alp.com), par Maurice Gidon, 1998-2007.

calcaires jurassique Titonique j7-9 Clue de Barles Vallée du Bès 1 clue de Barles, le Bès entaille les calcaires du Tithonique j7-9

calcairesjurassiquetitoniquej79cluedebarlesvalledubs2.jpg clue de Barles

La clue du Pérouré et sa discordance:

Le Bès plus au sud de Barles entaille encore une foi les calcaires tithoniques mais également la molasse oligocène adossé aux calcaires en discordance. Pour la définition de discordance aller sur: http://a.foucault.free.fr/discordance.htm

calcairethitoniquej79clueduprouvalldubs.jpg clue du Pérouré

830509conglosperoure6.jpg640520perouredsw6.jpg

Extrait de GEOL_ALP (http://www.geol-alp.com), par Maurice Gidon, 1998-2007.


Voici quelques liens sur le web:

 

Les terrasses alluviales quaternaires de la vallée de la Bléone en Haute provence

Créé par le 17 mai 2007 | Dans : Alpes de Haute Provence

En aout 2006 je suis retourner dans les Alpes de Hautes Provence, précisément près de Digne les bains afin de renouer mes amours avec cette région découverte en 1995 alors étudiant en Maitrise de Géologie Appliquée à Besançon.

Cette foi ci j’ai voulu découvrir les dépots quaternaire alluviaux et leur éventuelle déformations par des mouvements tectoniques récents

1 la Basse vallée aux alentours de Digne les bains:

vuesurlesdiffrentesterrasseetglacisdelavalledelablonelieuditduvillarddepuislebrusquet11.jpg lebrusquet.bmp villard.jpggologiereliefterrassevillard.jpg

« © IGN Paris 2007″.
Vue de l’ensemble des terrasses alluviales près du village du Brusquet, au premier plan la rivière Bléone.Ces terrasses alluviales sont observables en empruntant un chemin caillouteux montant au lieu dit du « villard » .

On observe une successions de 3 terrasses alluviales de la plus ancienne en haut Fxa, à la plus récente Fy en bas, proche du cours actuel de la Bléone.

Ces terrasses marquent le chemin emprunté par la riviere Bléone au cours du quaternaire. Les principaux facteurs de mises en place sont la tectonique et le climat.

 

Terrasse inf Fy en montant au Villard Vallée de la Bléone

La terrasse Fy attribué au pléistocène supérieur. C’est une accumulation de galets de faciès périglaciaire.

En arrière plan: Le massif de la Montagne du Cheval blanc.

terrasseprobablementfxaenmontantauvillardvalledelablone.jpg

Terrasse probablement Fxa attribué au pléistocène moyen reposant sur la roche mère marno-calcaire domérienne l6a-b . Altitude relative 160 a 220m.

Epaisseur importante: près de 80 m au massif de la Grande-Colle au sud de la confluence du Bes, on y signale des déformations tectoniques, je suis allé au massif de la Grande Colle, j’ai vu l’équivalent de cette terrasse mais je n’ai pas observé les déformations tectoniques.emoticone

2 La Haute vallée de la Bléone entre Blégiers et les Eaux Chaudes.

blgiers1.jpg« © IGN Paris 2007″.

Avant de vous montrer des dépots alluviaux quaternaires, je vous propose de voir une tres belle expression morphologique d’un anticlinal a coeur de marnes noires.

Le village de Blégiers est au coeur de cet anticlinal comme vous le montre la carte et la photo ci dessous:

topoanticlinaldeblgiers.jpgblgiersphotosareriennes.jpganticlinalblgiers.jpgrelief.jpggologie.jpg

« © IGN Paris 2007″.

En remontant la vallée vers les « Eaux chaudes » on trouve en rive droite de la Bléone, un reliquat de la terrasse Fxa reposant sur les marnes aptiennes n7. Ces mêmes marnes, ainsi que les marno-calcaires hautérivien n3, montrent de magnifiques figures de contournement appellés « slumps »:

slump.jpg

 

La terrasse Fxa au lieu dit fxapapahautescombes.jpgmarnesnoiresaptiennes.jpgfxahautescombes.jpg

 

Pour en savoir beaucoup plus je vous recommande ce magnifique site web, très ludique avec videos et commentaires:

http://www.quaternaire.net/bleone.html

 

Présentation de l’auteur

Créé par le 17 mai 2007 | Dans : Non classé

Bonjour a vous, passionnés de nature en général et de sciences de la Terre en particulier.

Je suis quaternaire, pourquoi se nom?, car le quaternaire est la dernière période géologique qui se poursuit encore actuellement.

Le quaternaire a vu l’apparition de l’homme, de grands changements climatiques et la mise en place de nos reliefs actuels.

Le quaternaire représente pour moi le mot de liaison entre la géologie (études des roches) et la pédologie (études des sols) qui sont mes deux disciplines de prédilections.
Par ce blog je veux publier et mettre à dispositions mes petites excursions géologiques que j’éffectue lors de vacances, week end…

Pour moi une randonnée est toujours orienté par la géologie. J’aime comprendre la mise en place du paysage que je parcours, son histoire géologique, pourquoi se type de relief et également le lien avec le biotope.

Par contre, je ne suis pas un chercheur de fossiles, ceux ci ne m’interessent pas, d’ailleurs mis a par quelques notions, je suis loin d’etre calé en paléontologie.

Si vous êtes comme moi, ce blog est le votre…partageons nos coins intéressants.

12

Les changements climatiques. |
PLC2 HISTOIRE GEOGRAPHIE 2009 |
cours pour les smi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tsnouak
| la terre ça chauffe
| Historia